lundi 24 novembre 2014

Entendre les pas de la lumière



Soudain la vie bascule
et l'on entend vibrer
dans les traces de l'ancien désastre
les pas de la lumière

M.Faivre-Engelhart Éboulis de silence 




Lumière
Je viens
J'habite la lumière


Michaux Vers la complétude



 
 
 
 
 
 
«… et voir dans les songes
     à l’ombre de nos monstres
                              bleuir l’aube fragile

                                   de l’autre. »

                                                    Mireille Faivre-Engelhart 






Illustrations:

papillondemot.fr : « Grains de lumière » de Mathieu Boulier.







jeudi 20 novembre 2014

vendredi 14 novembre 2014

Le cosmos et le lotus

 


 







Nous descendons tous de l'Homo habilis apparu en Afrique il y a environ un million huit cent mille ans, quelles que soient notre ethnie et notre couleur de peau. 












En remontant assez loin dans le temps, nous devenons tous des cousins éloignés. 







 Plus étonnant encore : le décodage du génome de l'homme et d'autres espèces vivantes nous révèle que cette convergence d'arbres généalogiques ne concerne pas seulement l'espèce humaine, mais également toutes les autres.



 Par exemple, nous partageons 99,5% de nos gènes avec les chimpanzés, ce qui implique que nous descendons tous d'un ancêtre commun et que si nous descendons tous d'un ancêtre commun et que si nous pouvions remonter assez loin dans l'arbre généalogique des chimpanzés, nous verrions qu'il se confondrait inévitablement avec le nôtre à un moment donné. 
 






Ce qui est vrai pour les chimpanzés l'est aussi pour tous les autres organismes vivants, des dauphins aux rossignols, en passant par les cigales, les grands chênes les champignons, ou les roses. 






Nos arbres généalogiques se rejoignent inéluctablement, tôt ou tard, pour n'en former qu'un seul et unique.






 Pour le bouddhisme, le monde est comme un vaste flux d'événements reliés les uns aux autres et participant tous les uns des autres. La façon dont nous percevons ce flux en cristallise certains aspects de manière purement illusoire et nous fait croire qu'il s'agit d'entités autonomes dont nous sommes entièrement séparés. Le bouddhisme ne nie pas la vérité conventionnelle, celle que l'homme ordinaire voit ou que le savant détecte. Il ne conteste pas les lois de cause à effet, ou les lois physiques et mathématiques.




 Il affirme simplement que, fondamentalement, il y a une différence entre la façon dont le monde nous apparaît et sa nature ultime.





Le Cosmos et le Lotus Trinh Xuan Thuan  ed.Albin Michel

Photos: Boston Globe

dimanche 9 novembre 2014

Vieux amis, où êtes-vous partis ?





Hier, je suis allé en ville: 
 j'ai mendié de la nourriture
d'est en ouest;

mes épaules s'amenuisent et je ne peux me rappeler
quand j'ai reçu un plein sac de riz
pour la dernière fois.

Le gel épais me fait souvenir sans cesse
de la minceur de ma robe.



Mes vieux amis, où êtes-vous partis?

Même les nouveaux visages sont rares.

Rien que le vent de fin d'automne qui souffle
à travers les pins et les chênes.

Ryokan 

Moon in a Dewdrop Trad. Lulena

sumi e <carolinestroecks.com>

Pfff...c'est l'été 3

marché St Jean, valence