jeudi 22 septembre 2016

L'automne des "dragonfly"

TOMBO   蜻蛉


la libellule -
la libellule
n'arrive pas à se poser
sur ce brin d'herbe...
Bassho

Au Japon, la libellule est le symbole de l'automne - et celui du samouraï... 

La libellule est rouge, elle se pare des couleurs de l'automne, et les enfants courent pour l'attraper, et la mettre dans un panier d'osier...






un piment rouge,
deux paires d'ailes et regardez!
elle s'élance, la libellule!
Bassho

le début de l'automne
décidé par
la libellule rouge

Aki no ki no
Aka tombo ni
Sadamarinu.
Shirao

teinte
aux couleurs de l'automne
o la libellule rouge

Onoga mi ni
Aki wo somenuku
Tombo kana!
 
Issa



la libellule-
les montagnes lointaines
se reflètent
dans ses yeux
Issa 





Enfin, presque toutes- rouges- sauf celle qu'aperçoit Issa:


embarrassée,
la libellule rouge
pas encore rouge
se cache dans les buissons...
Issa


Mais nos demoiselles d'automne ne sont pas rouges 


La libellule appartient à la famille des Odonates. Cependant, le mot « libellule » vient du latin « libra », qui signifie « Balance » et ceci parce que dans son vol, la libellule tient ses ailes bien à l’horizontal. 

Pour d’autres, le mot « libellule » dériverait du latin « libella » désignant l’instrument qui sert à faire le niveau. Dans les deux cas, il s’agit d’instrument de mesure et d’équilibre, ce que représente la balance

http://amidesroses.eklablog.com/les-libellules-c18600248



( Pour faire ces photos) "Je suis restée près d'une mare, immobile, pendant un long moment, guettant leurs moindres gestes, vols, décollages, atterrissages... C'est la première fois, que je les rencontrais vraiment. .." Nathalie Calmé





Les libellules


Sur l’onde calme et lisse dansent les libellules
Et leur ballet léger, élégant et gracile
Rythme le vent qui glisse sur les bulles…
Fluidité des petites pattes habiles

Fils de lumière lus comme une élégie
A la lune qui luit dans son lointain hâlo
L’air allie les effluves lentes des ancolies
Au lilas blanc qui brille au bord de l’eau

Soudain la brise lève, et le caprice du vent
Qui souffle en risées, balaie ces ballerines
Fragiles, et les fines aiguilles d’argent
Se fondent dans les lueurs purpurines

L’étang se ride, la nuit calme répond en écho…

Didier Méral  

http://poesie.webnet.fr/vospoemes/poemes/didier_meral/les_libellules.html

 

 


Et elle c' était quoi? Une libellule, je dirais. Toute d' envol et de transparence, se faufilant, gracieuse, entre les deux royaumes de la terre et du ciel, indemne, libre.
Autoportrait au radiateur(2000) Christian Bobin
 http://dicocitations.lemonde.fr/citation.php



ah oui pour finir, pas une libellule...un moustique! mais quel haïku!

Merci à Nathalie C. pour ses superbes photos de libellules...


Sites de haikus en anglais:
http://allpoetry.com/The-dragonfly
http://www.mamalisa.com/blog/autumn-the-red-dragonfly-in-japanese-haiku-poems/
https://thedragonflywoman.com/2012/01/30/dragonfly-haiku/
Photos: 
haikuproject.wordpress.com
dragonfly.haibunga
jamiemillerdragonfly.weebly.com_japanese-art.
otemgear.zibbet.com_japanese-haiku-dragonfly-cap-sleeve-top
redleopard.com

dimanche 18 septembre 2016

Méditation 2...




Quand vous entendez votre voix intérieure...
oubliez-la. 

                             Hyoen Sahn

samedi 3 septembre 2016

Traces d'Encre



Je rends grâce aux eaux profondes
Je rends grâce aux souffles de l'air
Je rends grâce aux feux qui réchauffent
Je rends grâce à la terre qui verdit
Je rends grâce à qui s'incline devant l'autre
Je rends grâce à tout ce qui me fut donné
Je rends grâce au moi enfin aboli




Carolyn Carlson Traces d'Encre
ed.Actes Sud
 


 Photos: Pierre- Lulena

Pfff...c'est l'été 3

marché St Jean, valence